Info

L’Observatoire Sigep contrôle les principales chaînes et enregistre une hausse d’ouverture de 4 % en 2018. On note d’excellentes performances en Amérique centrale et Amérique du sud (+11 %) et au Moyen-Orient (+8,1 %). Chaque nouvelle ouverture de glacier à l'étranger génère une exportation made in Italy de 100 000 euros d’équipements et 25 000 euros de produits par an.


Les chaînes sont les systèmes les plus efficaces pour développer de nouveaux points de ventes, notamment à l'étranger. Les entreprises capables de proposer des services de qualité et une bonne organisation voient leur CA augmenter.

Même à SIGEP (Salon International de la Production Artisanale de Gelato, Pâtisserie, Boulangerie et du Café), dont la 40e édition -organisée par Italian Exhibition Group - se tiendra à l’exposition de Rimini du 19 au 23 janvier prochains, le monde des chaînes a pris de l’ampleur.

L’Observatoire SIGEP contrôle les principales chaînes italiennes de fabrication de gelato, gelato soft/esquimaux et yaourts, et, en collaboration avec Sistema Gelato, a analysé 80 chaînes avec des points de ventes directs et des filiales, avec au total, 2 225 activités commerciales dont 37 % se situent à l'étranger.

En axant les analyses sur les chaînes de type glacier, 1 288 points de vente ont été répertoriés, dont 965 se trouvent en Italie et 323 à l'étranger.

Tous les points de comparaison entre 2017 et 2018 sont positifs pour l'étranger. La hausse générale est de 4 %, avec un développement particulièrement dynamique en Amérique centrale et Amérique du sud (+11 %) et au Moyen-Orient (+8,1 %). L’Asie connaît une croissance de 4,1 % et l’Europe (hors Italie) de 1,8 %.

Il est également important de noter que les glaciers sont désormais présents dans 76 pays et sur tous les continents.

Le phénomène des franchises et des chaînes offre des possibilités importantes de développement. Actuellement, le contrôle a recensé quatre enseignes italiennes de gelato possédant plus de 50 points de ventes chacune dans le monde : il est évident que les chaînes permettent de développer la filière plus rapidement, notamment sur les marchés étrangers plus éloignés.

Pour chaque nouvelle ouverture en forme directe ou par une filiale, il faut prendre en compte le caractère rigoureusement « Made in Italy » des équipements, des installations, du mobilier et des ingrédients. Sistema Gelato estime que chaque glacier ouvert à l'étranger génère, en un an, une exportation pour l’Italie d’au moins 100 000 euros en équipements, mobilier, machines et de 25 000 euros en produits et ingrédients.

L’Observatoire SIGEP poursuivra les études sur le thème des chaînes et sur le processus de mondialisation, avec une attention particulière portée aux marchés spécifiques. De plus, lors de Sigep 2019, se tiendront les tables rondes de débats entre les principaux acteurs du secteur, avec le congrès « Going Global » notamment dédié à l’Allemagne.